Методические указания по выполнению контрольной работы №1, 2






Скачать 231.03 Kb.
НазваниеМетодические указания по выполнению контрольной работы №1, 2
страница3/4
Дата публикации17.03.2015
Размер231.03 Kb.
ТипМетодические указания
e.120-bal.ru > Документы > Методические указания
1   2   3   4

Вариант 3
1. Прочитайте и письменно переведите текст на русский язык.
France Télécom risque de perdre

durablement la confiance du marché
Y-a-t-il un pilote dans l'avion? Si la question peut paraître saugrenue dans le cas de France Télécom, elle se pose bel et bien. Petit rappel des faits: fin juin 2008, l'operateur historique de télécommunications dévoile son plan de développement NEXT pour la période 2008-2010, avec l'objectif d'une croissance moyenne des ventes de 3 à 5 % par an sur la période et confirmation d'atteindre cet objectif en 2008.

Fin octobre de la même année, c'est-à-dire à peine plus de quatre mois plus tard, France Télécom revise à la baisse sa prévision de croissance du chiffre d'affaires pour 2008, désormais plafonnée à 3 %. Et mercredi 11 Janvier, l'operateur previent que la crois­sance des ventes pour 2009 se limitera à 2 %.

Pis encore: l'excédent brut d'exploitation devrait reculer cette année de 1 à 2 %. France Télécom a donc présenté fin juin 2008 un plan de développement sur trois ans devenu obsolète six mois plus tard. Si gouverner c'est prévoir, on peut s'interroger sur la capacité de la direction à anticiper le changement. La direction de l'opérateur s'est en outre montrée particulièrement floue sur les raisons qui l’ont poussée à abaisser autant ses prévisions, invoquant des»mutations technologiques accélérées»,»la pression concurrentielle»et»I'environnement réglementaire». Or la donne n'a changé brutalement dans aucun de ces domaines au cours des six derniers mois, hormis le déve­loppement plus rapide prévu de la téléphonie sur Internet. II у a donc largement de quoi s'inquiéter sur les marges des manoeuvres réelles de France Télécom, notamment en matière de dividende.

Si nous n'avons pas de doute sur le niveau de redistribution au titre de 2009, un plan de rachat et d'annulation d'actions nous paraît désormais la seule solution pour maintenir le rendement actuel, compte tenu des besoins d'investissements accrus qui devraient accaparer à l’avenir une part signi­ficative des liquidités générées par France Télécom, au détriment du dividende. Mais le groupe doit-il pérséverer dans cette voie, alors que sa dette nette dépassera sans doute encore 40 milliards d'eu­ros (soit plus de 2,5 fois le montant des fonds propres) à l’issue de l'exercice 2008? France Télécom aura donc intérêt à se montrer précis et convaincant sur l'utilisation de ses ressources lors de la présentation des résultats annuels le 14 fevrier.
2. Подберите определения (a - j), соответствующие словам и словосочетаниям (1 – 10):

1) l’excédent

a) l’argent appartenant à une entreprise

2) les fonds propres

b) ce qui dépasse la limite fixée

3) les mutations technologiques

c) le recouvrement d’une chose vendue en restituant le prix à l’acheteur

4) le rendement

d) le dommage, le tort

5) l’annulation

e) l’abolition

6) les liquidités

f) la portion de bénéfice qui revient à chaque actionnaire

7) la pression concurrentielle

g) les changements des procédés et des methods

8) les dividends

h) le rapport entre le travail utile obtenu et la quantité d’énergie dépensée

9) le rachat

i) l’argent disponible


10) le detriment

j) la rivalité entre plusieurs personnes qui poursuivent le même objet



3. Выполните КОПР 5, 6, 7, 8, 9.

4. Найдите в тексте грамматические формы (выпишите их и переведите на русский язык):

    • Причастие прошедшего времени в роли определения и в роли составной части сказуемого

    • Формы на - ant. Укажите какой частью речи они являются

    • Conditionnel présent

    • Безличное местоимение il


5. Письменно передайте краткое содержание текста (4-5 предложений) на французском языке.
6. Определите, являются ли приведенные ниже утверждения:

а) истинными

б) ложными

в) в тексте нет информации
1. La seule solution pour maintenir le rendement actuel c’est un plan de rachat et d’annulation d’actions.

2. France Félécom a présenté son plan de développement en 2010.

3. France Félécom a des filiales dans les pays francophones.
7. Ответьте письменно на следующий вопрос: Quand France Télécom a présenté son plan de développement pour la période 2008-2010?


Тексты для дополнительного чтения
LA COOPÉRATION ÉCONOMIQUE SE RÉGIONALISE
Prés de 500 représentants de régions, de villes, d’universités, d’associations et d’entreprises russes et françaises avaient fait le déplacement à Paris pour une conférence sur la coopération décentralisée entre la France et la Russie, organisée au Sénat le 15 février a l’initiative de l’association “dialogue franco-russe”. L’un des principaux constats de la conférence a été la transformation de cette coopération décentralisée au cours de ces dernières années. De purement culturelle et universitaire, elle est devenue plus humanitaire au cours des années 1980, avant de prendre ces derniers temps une tournure plus économique. “C’est cette direction que nous devons privilégier dans les relations franco-russes: des relations opérationnelles doivent se nouer”, soulignait Brice Hortefeux, minister français délégué aux Collectivités territoriales. Certaines réussites illustrent déjá cette tendance: ainsi, les échanges relatifs aux transports interurbains entre le syndicat intercommunal des transports de Mulhouse (Alsace) et l’Institut Eurograd de Saint Pétersbourg; ou encore le travail réalisé dans le domaine de l’industrie laitière et fromagerie par le conseil regional de Franche-Comté et le Kraï de Altaï. Les paysans russes seraient tombés sous le charme des “vaches françaises aux longs cils”. Deux stations de ski, Les Houches en France et Krasnaïa Poliana en Russie, ont elles aussi développé une collaboration particulièrement fructueuse: depuis 2004, elles procèdent a des échanges techniques dans les domains des remontées mécaniques et des technologies de l’Information et de la Communication; fruit de ces contacts, un équipement public de sauna a vu le jour aux Houches.


ACCOMPAGNER LES PME
Cette tendance n’est pas à négliger: le dynamisme des collectivités locales serait l’une des raisons du succès des petites et moyennes entreprises (PME) allemandes et italiennes en Russie, rappelait Patrice Gélard, président du groupe d’amitié France-Russie du Sénat. Or, comme le notait Brice Hortefeux, “six Régions françaises sont actives en Russie: c’est trop peu”.

Aux délégations de chefs de grandes entreprises emmenées par le chef de l’Etat pourrait en effet s’ajouter l’accompagnement des PME par des présidents de Régions. Arriver avec une délégation officielle permet notamment d’obtenir plus facilement des entretiens avec les décideurs. Au-delá de ces voyages évidemment ponctuels, la mise en place de relations de long terme est encore plus fructueuse. C’est par exemple ce qu’a fait la Région Alsace, en implantant à Moscou une antenne de l’Agence Alsace International; c’est aussi, à un niveau plus modeste, ce que veulent mettre en place l’Agglomeration Evry Centre Essonne et la ville russe de Rybinsk, qui doivent inaugurer bientôt une maison de l’amitié franco-russe à Rybinsk.

Reste que la France n’a pas encore défini la “collectivité chef de file”, qui devra servir d’interlocuteur aux collectivités étrangères. Selon Brice Hortefeux, il devrait s’agir des Régions ou du moins des capitals régionales. Mais le débat est pour l’instant ouvert, les Mairies et les conseils généraux, qui dirigent les départements, ayant aussi leur mot à dire.
LA CHINE ENTROUVRE SON MARCHÉ BANCAIRE AUX ÉTRANGERS
CINQ ANS après avoir fait le choix d’une intégration accélérée dans l’économie mondiale, la Chine s’attaque aujourd’hui au second défi: l’ouverture de son marché aux banques étrangères, couronnement qui marquee aussi la fin d’une période de transition entamée le 11 décembre 2001 avec l’entrée dans l’entrée dans l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Si le passé sert de guide, ce pourrait être un autre bouleversement en douceur. Depuis cinq ans, la Chine semble en bras de fer permanent avec Bruxelles et Washington. Mais derrière les récriminations, le succès est indéniable. L’économie chinoise s’est hissée au quatrième rang mondial et elle s’impose, surtout, comme l’une des plus ouvertes au monde. Le commerce extérieur a triplé depuis 2001 et les échanges représentent aujourd’hui 72% du PNB chinois, bien plus qu’en Europe ou aux États-Unis. Pékin a aussi réduit ses droits de douanes à moins de 10% en moyenne et éliminé ou révisé plus de 3000 réglementations. “Il a joué le jeu”, estimait récemment Pascal Lamy, directeur général de I’OMC.

L’ouverture du marché bancaire est pour Pékin une épreuve différente, à front renversé, et l’issue bien moins certaine. Il ne s’agit plus de conquête, mais de protection. Des coûts de main-d’oeuvre imbattables rassurent la Chine dans la compétition commerciale, mais la fragilité de ses enseignes financièrs l’inquiète. Aux yeux de l’État-Parti, l’ouverture ressemble aussi à un douloureux abandon de pouvoir, les banques d’État restant au coeur du dirigisme chinois.

Pour préparer l’échéance du 11 décembre 2006 et redonner leur chance à ses champions nationaux, la Chine n’a pas ménagé sa peine. Elle a injecté plus de 400 milliards de dollars dans le capital de ses trios plus grandes banques d’État, afin de nettoyer des bilans lestés de créances douteuses. La profession a sacrifié plus de 100 000 emplois. À l’intérieur du parti, les orthodoxes ont dénoncé un bradage des intérêts du pays. Ce matin, pourtant, les étrangers ont vu s’entrouvrir un guichet qui leur était jusqu’ici refusé: la banque de détail, autrement dit le droit de prêter ou d’emprunter en yuan, avec les particuliers. En principe, des enseignes étrangères peuvent désormais disputer aux institutions chinoises le plus riche bas de laine de la planète, une épargne nationale évaluée à prés de 1300 milliards d’euros. Mais le pactole reste virtuel. Au contraire de l’essor du commerce, les chiffres de la finance restent étonnamment statiques: depuis 2001, la part des banques étrangères sur le marché chinois est restée invariable, 2% en dépit d’un desserrement progressif. Et au moment de faire sauter le dernier verrou, Pékin a pris soin de le remplacer par de sérieux garde-fous. Les grands noms comme Citigroup, Deutsche Bank, UBS ou Société générale font bien sûr le pari de la Chine.
LES PROPOSITIONS RÉCENTES DE NICOLAS SARKOZY
Suppression d'une partie de l'impôt sur le revenu. Mesure attendue, Nicolas Sarkozy propose de diminuer l'impôt payé par les Français. Il avait posé en ce sens plusieurs questions aux syndicats:»Limite-t-on la mesure à un seul tiers provisionnel, celui payable au 15 mai, ou aux deux tiers provisionnels restant à payer en 2009»? Ensuite,»quels sont les ménages bénéficiaires: soit les seuls 2 millions de ménages qui payent effectivement un impôt dans la première tranche; soit également ceux qui sont théoriquement dans la première tranche mais qui, en raison d'une réduction ou d'un crédit d'impôt, ne payent pas d'impôt». Il s'interrogait également sur les effets de seuil, qu'il propose de réduire au moyen d'un crédit d'impôt. Verdict mercredi soir: les deux accomptes de l'impôt sur le revenu de l'année 2008 restant à acquitter seront supprimés pour les foyers fiscaux imposables dans la première tranche d'imposition, ce qui concernerait plus de 4 millions de ménages.

Bons d'achats de services à la personne. Autre mesure ciblée, une aide exceptionnelle aux personnes âgées et handicapées, qui pourraient recevoir des»bons d'achat de service à la personne (aide à domicile, garde d'enfants, soutien scolaire, ménage)». Les personnes concernées seraient les 660.000 ménages bénéficiant de l'allocation personnalisée d'autonomie à domicile, les 470.000 familles bénéficiaires du complément mode de garde gagnant moins de 43.000 euros par an, les 140.000 foyers ayant un enfant handicapé ou les chômeurs qui»retrouvent du travail et ont besoin de solutions temporaires pour faire garder leurs enfants».

Prime de rentrée et aides exceptionnelles. C'était également prévu, le chef de l'Etat souhaite aider les familles. Une prime»exceptionnelle» de 150 euros sera donc versée aux trois millions de»familles modestes»bénéficiant de l'allocation de rentrée scolaire et des bons d'achat de services à la personne, équivalents à 200 euros par foyer, seront versés à des ménages ciblés.

Efforts de formation et états généraux. C'était attendu: Nicolas Sarkozy a confirmé qu'il comptait organiser une concertation sur la jeunesse, qui sera organisée par Martin Hirsch. Le chef de l'Etat ajoute qu'il souhaite des»efforts ciblés de formation pour ceux qui sont sans qualification», notamment par le biais de l'alternance. Autre proposition, un»service spécifique»de suivi des jeunes par le service public de l'emploi. Plus iconoclaste:»pourquoi ne pas imaginer demander aux entreprises, qui bénéficient des crédits du plan de relance, de recruter et de former des jeunes?»s'est interrogé Nicolas Sarkozy.

Un fonds d'investissement social. Nicolas Sarkozy a repris une proposition de la CFDT: la création d'un fonds d'investissement social pour»coordonner les efforts en matière d'emploi et de formation professionnelle». Il a ainsi annoncé mercredi que l'Etat était prêt à débloquer»jusqu'à 800 millions d'euros»pour l'abonder. Il souhaite que ce fonds soit, au total,»doté de 2,5 à 3 milliards d'euros».

Conditionner les aides aux entreprises. Le chef de l'Etat a également répondu au souhait des syndicats d'un»meilleur contrôle des aides publiques aux entreprises et des contreparties».
L’ORIGINE DE LA BANQUE
La notion de banque se perd dans la nuit des temps. Les civilisations les plus anciennes avaient leurs temples. Ces temples abritaient des trésors et ces trésors n’étaient pas nécessairement figés pour l’éternité. Les prêtres prêtaient tels ou tels biens, pour un temps limité, à des contemporains dans le besoin. À leur tour les bénéficiaires des prêts devaient, en contrepartie du service rendu, rembourser un peu plus qu’ils avaient reçu (d’où le principe du taux d’intérêt). Ainsi, les temples sont devenus un peu partout les dispensateurs de prêts. Ils se sont mis à collecter non seulement des dons mais aussi des dépôts; pour le public c’était l’occasion de placer ses biens en lieux sûrs; pour les prêtres, le moyen d’accorder des prêts, donc de percevoir des intérêts plus substantiels.

En dehors des temples, les propriétaires terriens et les commerçants tenaient à arrondir leurs patrimonies en faisant ici et là des prêts à intérêt. La monnaie étant apparue, la situation a bien changé. L’argent simplifiait l’échange en contribuant à l’animation des liens d’affaires.

On se contentait de recourir au crédit mutuel, conçu comme une forme d’entraide excluant le taux d’intérêt. Mais les conquêtes militaires mettaient Rome au contact de nombreux peuples méditerranéens, suscitaient des courants d’échanges et posaient des problèmes concrets comme le change des monnaies et l’entretien de l’armée en campagne. On vit alors apparaître, sur le modèle grec, des banques privées et des banques publiques.

Il ne s’agissait plus seulement de manipuler les pièces métalliques mais, par une lettre de change, de faire créditer telle personne, à telle date, dans telle monnaie.

Le change devenait une partie intégrante de la banque, à tel point qu’aujourd’hui encore le vocabulaire fi­nancier continue de faire référence au change pour dési­gner de simples effets de commerce:»lettre de chan­ge»en français.

Dans tous les pays on finit par admettre la légitimité du taux d’intérêt, pour que les hommes d’affaires ne puissent pas manquer à leurs engagements. De nombreux établissements bancaires voient le jour un peu partout. La banque devient peu à peu un phénomène habituel.
1   2   3   4

Похожие:

Методические указания по выполнению контрольной работы №1, 2 iconМетодические указания по выполнению контрольной работы по дисциплине «Страхование»
Методические указания по выполнению контрольной работы по дисциплине «Страхование» для студентов заочного обучения по направлению...

Методические указания по выполнению контрольной работы №1, 2 iconМетодические указания по изучению дисциплины и выполнению контрольной...
Методические указания по изучению дисциплины и выполнению контрольной работы /Университет га. С. Петербург, 2016

Методические указания по выполнению контрольной работы №1, 2 iconМетодические указания по изучению дисциплины и выполнению контрольной работы Для студентов зф
Экономическая география: Методические указания по изучению дисциплины и выполнению контрольной работы / Университет га, С. Петербург,...

Методические указания по выполнению контрольной работы №1, 2 iconМетодические указания по изучению дисциплины и выполнению контрольной...
Методические указания по изучению дисциплины, и выполнению контрольной работы / Университет га. С. Петербург, 2014

Методические указания по выполнению контрольной работы №1, 2 iconМетодические указания по изучению дисциплины и выполнению контрольной...
Методические указания по изучению дисциплины и выполнению контрольной работы / Университет га. С. Петербург, 2016

Методические указания по выполнению контрольной работы №1, 2 iconМетодические указания по изучению дисциплины и выполнению контрольной работы Для студентов зф
Экономическая география: Методические указания по изучению дисциплины и выполнению контрольной работы / Университет га, С. Петербург,...

Методические указания по выполнению контрольной работы №1, 2 iconМетодические указания к выполнению контрольной работы по дисциплине «экономика недвижимости»
Фирцева С. В. Методические указания к выполнению контрольной работы по дисциплине «Экономика недвижимости» для студентов VI курса...

Методические указания по выполнению контрольной работы №1, 2 iconМетодические указания по выполнению контрольной работы разработаны...
Экономика и организация производства: методические указания по выполнению контрольной работы/ сост.: В. В. Беспалова, И. А. Иготти....

Методические указания по выполнению контрольной работы №1, 2 iconМетодические указания по выполнению контрольной работы. В контрольной...
Выполнению работы должно предшествовать ознакомление с соответствующими разделами курса, изучение нормативных документов, и специальной...

Методические указания по выполнению контрольной работы №1, 2 iconМетодические указания к изучению дисциплины и выполнению контрольных работ для студентов
Методические указания к выполнению контрольной работы






При копировании материала укажите ссылку © 2016
контакты
e.120-bal.ru
..На главную